Elekti kolorojn : grizaj Verda kaj ruĝa Blanka kaj nigra
Ĝisdatigita dimanĉon la 10an de decembro 2017 . Ĝis nun estas 2500 tekstoj   Rss  Indekso  Privata spaco  Kontakto
Venonta kongreso | SAT-kulturo | Libroj | Dokumentoj | SAT-organo | Frakcioj | Fakoj | Informoj | Ligoj | Arĥivoj | Membriĝi

En la sama rubriko

puce A meeting-place for workers and progressive people where nationality doesn’t matter
puce Déclaration du 82e Congrès de SAT
puce Declaration of the 2009 SAT Congress
puce Deklaracio kaj Gvidrezolucio 2009
puce Deklaration des SAT-Kongresses 2009
puce Ein Treffpunkt für Arbeiter und fortschrittliche Menschen fernab vom nationalen Mief
puce Fotaro k kongresaj registraĵoj ĉe Ipernito
puce Gazetartikolo 2009
puce Helpo al migrantoj en Italio
puce Mi elektis Milanon
puce Tuj aliĝu al la Milana kongreso 2009
puce Une rencontre anationale de travailleurs et progressistes
puce Unuafoja kongresano
LINGVO KAJ TRADUKOJ DE LA ARTIKOLO

Une rencontre anationale de travailleurs et progressistes

Connaissez-vous une association dont les membres communiquent entre eux dans une seule langue — bien qu’ils soient de milieux linguistiques et de régions du monde les plus variés et malgré le fait que la plupart n’appartiennent pas à l’élite sociale de leur lieu de résidence respectif ? C’est ainsi que fonctionne Sennacieca Asocio Tutmonda (association mondiale anationale), en bref SAT.

SAT, fondée en 1921, est une association mondiale de travailleurs et plus généralement de progressistes dont l’activité est centrée sur l’éducation populaire. En tant qu’association mondiale avec adhésion individuelle — et avec de tels adhérents et un objet ainsi formulé — elle est unique. Les fils rouges qui tissent son histoire dès 1921 sont la solidarité des travailleurs et une activité d’éducation populaire auto-organisée fonctionnant par des contacts directs et horizontaux entre les membres. Ceci fait contraste avec l’internationalisme dans sa forme habituellement rencontrée (des contacts entre organisations nationales, dirigées par des "spécialistes" adéquats ayant des connaissances en langues étrangères). SAT résoud cela, à savoir le problème linguistique, par l’utilisation de la langue linguistiquement neutre Espéranto. L’un des fondateurs de SAT, Eugène Lanti, expliquait à ce sujet : "La mise en contact des esprits entre les prolétaires des différents pays s’effectue en pratique seulement par l’intermédiaire d’intellectuels polyglottes. C’est pourquoi l’activité de SAT, ayant pour but d’unir, de rapprocher intimement et directement les travailleurs du monde entier, est essentiellement révolutionnaire."

Par son caractère inter-individuel et l’absence de structuration reflétant les divisions nationales dans le monde, SAT se caractérise comme "anationale" et dépasse par là d’un cran l’"internationalisme". Cela explique son nom : Association Mondiale Anationale (Sennacieca Asocio Tutmonda).

SAT organise un congrès tous les ans dans un pays différent. Avec 70 participants, le 82e congrès s’est déroulé cette année à Milan du 18 au 25 juillet 2009. Comme toujours, la langue du congrès était l’Espéranto, avec bien sûr l’utilisation occasionnelle de l’italien pour la communication avec les représentants locaux (avec alors interprétation en Espéranto).

JPEG - 70.2 kb

Qu’est-ce que l’Espéranto ? L’Espéranto a été proposé en 1887 par Zamenhof, oculiste juif vivant dans la partie occidentale de l’empire russe (aujourd’hui Pologne). Il voulait faire évoluer et éprouver avec quelques collègues une langue régulière, facile à apprendre, qui serait par la suite introduite comme seconde langue, internationale, pour tous. On appelle aujourd’hui une telle langue "langue planifiée". C’est une langue que son initiateur — aspirant à la suppression des barrières entre les peuples — a qualifié tantôt d’"internationale" tantôt d’"anationale", une langue neutre en ce sens qu’elle est non nationale et non ethnique. Il cherchait par cela à contribuer à l’atténuation des conflits et à la paix. Une brèche dans ces barrières a déjà été réalisée par l’Espéranto : il est devenu une langue vivante transgénérationnelle apprise par des centaines de milliers de personnes du monde entier. Ces dernières sont en partie organisées en associations. SAT a environ 600 membres. La plus grande, l’Association Universelle d’Espéranto (UEA), a environ 6000 membres individuels dans 120 pays. L’Espéranto prouve continuellement son utilité. Il rend des services pratiques à ses utilisateurs et leur permet un style de vie beaucoup plus cosmopolite, transnational, que celui qu’ils pourraient atteindre sans lui.

Ce congrès-ci a été organisé par ARCI Esperanto, une des associations espérantistes de travailleurs en lien avec SAT dont le champ d’action est des pays ou des territoires linguistiques. ARCI Esperanto est en même temps une branche de l’activité d’ARCI, Associazione Ricreativa e Culturale Italiana (Association Italienne de Culture et Loisirs). ARCI a près de 1.150.000 adhérents, répartis dans environ 6000 groupes locaux qui s’occupent entre autres de culture (art, cinéma/télévision, littérature/poésie, musique, théâtre/danse), de tourisme, de Droits de l’Homme, d’engagement social, du service civil et de solidarité internationale. ARCI, traditionnellement proche de la gauche, participe au forum social mondial. Ce congrès a beaucoup contribué au renforcement des relations entre SAT et ARCI par la reconnaissance mutuelle des divers aspects complémentaires entre eux et du commun état d’esprit anational des deux associations, suite à quoi devraient naître, d’après plusieurs discussions pendant le congrès, quelques collaborations intéressantes. ARCI a, pour sa part, organisé quelques parties plus distrayantes du programme culturel du congrès : des excursions aux Îles Boromées sur le Lac Majeur [Lago Maggiore], en train de Domodossola à Locarno (Suisse), et des promenades sur des sites tantôt de la Renaissance, tantôt de la Rome Antique à Milan même.

Faisaient également partie de ce programme d’éducation populaire des conférences sur la position de Gramsci envers l’Espéranto, sur des auteurs (espérantistes) méconnus d’Ukraine, sur les luttes de classes aux Etats-Unis et sur les banques éthiques (ARCI participe activement à la Banca Popolare Etica). Des forums ont été tenus sur l’Amérique Latine, le Moyen-Orient et Madagascar, pendant lesquels l’auditoire a pu entendre une malgache décrire les derniers événements qui se sont déroulés dans cette grande île et répondre aux questions touchant divers sujets, réfléchir et débattre sur l’évolution de la situation politique en Amérique Latine et sur les diverses solutions possibles au conflit Israëlo-Palestinien — ces deux derniers thèmes ayant incité les membres à développer des contacts directs avec les habitants de ces régions pour acquérir plus d’informations sur ces sujets. Anna Löwenstein, écrivain espérantiste renommé, a présenté son nouveau roman historique en Espéranto sur l’empereur romain Neron, Morto de artisto. Parmi les soirées proposées il y a eu des concerts des groupes La Vojirantoj et Rêverie, qui ont très pertinemment illustré le thème très actuel du Congrès : "Voyager sans frontière, vivre sans nation", en rappelant aux congressistes la politique anti-immigration de l’Italie et de beaucoup d’autres régions dans un monde où les conditions de vie sont de plus en plus difficiles.

SAT essaie d’avoir un fonctionnement démocratique horizontal. Pour ce faire, une partie significative du temps et de l’énergie des congressistes est dédiée aux quatre assemblées générales matinales, au cours desquelles les membres s’informent et s’expriment sur tous les aspects de l’activité associative, formulent des questions et donnent mandat au Comité Exécutif.

Pour quelques sous-groupes de SAT et pour les organisations liées à SAT, le Congrès de SAT représente l’opportunité de faire une réunion annuelle. Ainsi se sont réunis par exemple

JPEG - 13.3 kb

ARCI Esperanto, et aussi des "fractions" de SAT — qui sont en fait des plate-formes de personnes de mêmes tendances et dont le rôle est entre autres de se mettre en relation avec d’autres groupes analogues en dehors de SAT : il y avait au congrès les fractions Pacifiste, Communiste, Libertaire et Anationaliste de SAT. La Fraction Pacifiste mène une campagne pour la Convention d’Oslo contre les armes à sous-munitions, invitant à agir pour qu’un maximum d’Etats signent et ratifient cette convention. Des membres de la Fraction Communiste ont rencontré, quant à eux, Alessandro Rizzo, un conseiller de quartier de l’opposition et membre du parti alternatif de gauche "Gauche Démocratique". Du côté des anationlistes, il s’agit d’un courant idéologique qui comprend l’universalisme, un anti-nationalisme radical et l’utilisation pratique de l’Espéranto comme instrument d’éducation pour penser anationalement.

Un des points culminants du congrès a été la discussion (à laquelle le public a participé abondamment) entre Probal Dasgupta, président de UEA et Jacques Schram, président du Comité Exécutif de SAT. Cette discussion a éclairé le public sur la différence d’approche des deux associations vis à vis de l’Espéranto : tandis qu’UEA cherche en premier lieu à diffuser l’Espéranto dans le monde, SAT l’utilise essentiellement pour ses buts (d’après la définition statutaire "de lutte de classes", bien que fleurisse périodiquement un débat pour savoir si cette définition est toujours d’actualité, suffisante et appropriée). Un nouvel élément a été le fait que le président d’UEA s’est écarté de la tendance de temps à autres décelable au sein d’UEA d’inclure et même de vouloir phagocyter SAT. Probal Dasgupta a appelé SAT à "être SAT", comprenant son rôle spécifique indépendant du mouvement espérantiste.

Malgré la très bonne ambiance du congrès milanais et son déroulement plus harmonieux, en comparaison à des congrès antérieurs plus tumultueux, les membres de SAT présents n’ont pas pu oublier un problème qui fait réfléchir l’association depuis quelques années : le nombre de membres en baisse, reflété aussi dans la faible participation numérique au congrès : 70, ce qui est beaucoup moins que dans les décennies passées. Les raisons de cette situation sont diverses et encore non complètement explorées, mais on peut constater une vigueur nouvelle dans l’ambiance interne générale et de nouveaux projets éclosent. On distingue notamment les résultats de la Kompendio128 PlanoB138Coopérative d’édition de SAT qui développe depuis quelques années son activité et a édité cette année encore deux livres importants particulièrement d’actualité : Abrégé du Capital de Karl Marx de Carlo Cafiero, qui est une synthèse concise et pratique du premier livre du Capital, et Plan B - Mobilisation pour sauver une civilisation de Lester R. Brown, qui est une description synthétique mais complète de la crise mondiale générale (écologique, sociale, économique etc) et des solutions possibles pour la limiter. L’avenir de SAT semble assez prometteur, d’autant plus que le travail à faire est grand dans une situation mondiale sous tension : la conscience d’elle-même grandissante de SAT ces derniers temps en même temps que la réaffirmation de ses buts originels ont créé un état d’esprit dans lequel elle se démarque un peu plus du mouvement espérantiste. Cela lui redonne une place de partenaire autonome de débat.

Il apparaît que quelques aspects et quelques thèmes traditionnels de SAT s’accordent bien avec quelques formes d’activité et thèmes de plus en plus populaires de la gauche :
- le désir de diverses tendances organisées politiquement d’avoir des rapports non dogmatiques et non sectaires entre eux,
- la collaboration organisée par internet et dans l’esprit de démocratie horizontale entre gens de tendances diverses et
- un anti-nationalisme qui petit à petit — à côté de mouvances comme l’anti-racisme et l’anti-sexisme — devient l’une des colonnes de l’action de la gauche, comme il l’a été dès le premier jour à SAT.

De la même manière qu’une fleur s’épanouissant attire les abeilles ouvrières, SAT a pendant son congrès attiré six nouveaux membres, ce qui, proportionnellement au nombre de congressistes, est bien un signe remarquable de l’ambiance fraternelle et de la bonne qualité du programme dans son ensemble.

Le fameux slogan "Travailleurs du monde entier, unissez-vous !" est de nouveau en 2009 — bien qu’à petite échelle — devenu une réalité à Milan, renforçant l’espoir en la capacité de l’humanité à construire dans l’avenir un monde plus juste et sans classe.

Traduction par SAT-Amikaro (Union des Travailleurs Espérantistes de Langue Française)

 

Sennacieca Asocio Tutmonda (SAT)

67 av. Gambetta
FR - 75020 Paris

Retadreso : kontakto@satesperanto.org
Pri financaĵoj : financoj@satesperanto.org
Retejo : http://satesperanto.org/
Tel : (+33) 09 53 50 99 58

Poŝtkonto n-ro 1234-22 K, La Banque Postale, Paris
IBAN : FR41 2004 1000 0101 2342 2K02 064
BIC : PSSTFRPPPAR
Konto de SAT ĉe UEA : satx-s
Konto de SAT ĉe PayPal : financoj@satesperanto.org

Por renkontiĝi kun SAT-anoj en Parizo, informiĝu ĉe la sidejo de SAT-Amikaro

Se vi havas demandojn pri SAT, skribu al la SAT-oficejo en Parizo
aŭ al via peranto

Pri teknikaj problemoj sur la paĝo, skribu al paĝo-aranĝulo.

Privata ejo
Danke al spip

PNG - 436 bitokoj
fabrikita en esperantio